Hip | Om ॐ Inspiration

Je veux tout : le boulot, la famille, l’amour, la santé, le bonheur. Je fais quoi?

J’ai une forte tendance à m’impliquer partout. À adorer les nouveaux projets, à débuter des tonnes de collaborations, à me lancer dans la nouveauté, à construire de nouvelles idées. J’ai l’énergie qui monte en flèche et la tête qui déborde de projets, que ce soit pour moi, pour mon entreprise, pour les autres, pour la vie en général. Et à travers, j’ai tout autant d’objectifs. De trucs à accomplir, de choses à construire, d’endroits à voir. Je veux tout. Et probablement que vous êtes à différents degrés dans la même position que moi.

Tout vouloir est la plus belle motivation et la pire façon de procrastiner en même temps. Trouver l’équilibre entre les deux est le travail d’une vie – et si cet article peut m’aider, et vous aider à travers, ce sera déjà ça de fait.

Personnellement, je pense qu’on peut tout faire. Mais qu’on ne veut pas tout faire. Et c’est normal – si on fait tout, si on s’investit dans tout, il n’y aura plus de place pour rien d’autre. Pour dormir, pour s’ennuyer, pour décrocher… rien. C’est l’espace qui nous permet de recharger nos batteries, et c’est ce même espace qui est essentiel si on veut prendre le temps de célébrer les réussites derrière tout ce travail.

je veux tout

Gabrielle Bernstein a dit quelque chose à un moment qui m’a marqué : It’s not what you say or what you do that counts. It’s how you be. Avec ça en tête, c’est un mini-micro-peu plus facile de cibler les priorités, puisqu’elles sont reliées à la personne que vous êtes, ou que vous voulez être. Et à rien d’autre.

Comment faire, pour choisir où s’impliquer, quoi faire? Comment désengorger tout ce temps qu’on passe à faire des suivis, à noter nos objectifs, à se dire qu’on devrait faire ceci ou cela, mais où on est occupées à être ailleurs, dépassées par les événements?

On repart à zéro. On efface tout, on annule tout, on refuse tout. Et ensuite, on recommence. Et pour ça, j’ai amassé quelques petits conseils pour faire d’abord le vide, et ensuite le plein.

Identifier ce qui est sur votre to-do en ce moment.

Marquer ce que vous n’avez pas commencé, ce dans quoi vous ne vous impliquez plus.

Définir votre UNIQUE objectif de vie : comment voulez-vous vous sentir au quotidien?

Retourner à votre liste et notez ce que vous faites actuellement, ce qui prend le plus de place.

Noter ce qui, sur cette liste encore, vous rapproche de comment vous voulez vous sentir.

Laisser mariner vos idées pendant quelques jours, sans rien faire, sans rien avancer.

Retourner à votre liste et choisir une priorité par sphère (boulot, amour, amis, famille, spiritualité, santé, etc.)

Mettre de l’avant vos priorités – peu importe soient-elles.

Faire vos propres règles et adapter votre quotidien selon ces nouvelles priorités.

Ça semble si facile ainsi hen? Je peux déjà vous dire qu’avant de partir m’isoler en Islande pour mes vacances, je vais cogiter le tout. À mon retour, ça devrait être beaucoup plus clair! Et pour celles qui veulent se lancer, je vous laisse mon nouveau p’tit mantra préféré : « Mieux choisir mes projets, mieux investir mon temps. » On ne sait jamais ce que ça pourrait manifester dans votre vie!

Écrit par

Catherine avait besoin d'une pause. Entre sa propre entreprise, sa vie mouvementée et ses 1001 projets, elle rêvait d'un espace où relaxer, où trouver l'équilibre, où se ressourcer. hiphiphip est donc devenu naturellement son petit oasis de mieux-être.

One Comment

  1. J’ai décidé de me recentrer au début 2015. J’étais toujours partante pour tout, mais je me perdais. J’ai appris à dire non, même si une partie de moi a envie de dire oui à de si beaux projets. Parfois, je m’égare, puis je me recentre.

    J’ai hâte de lire la suite 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *