Hip | Om ॐ Méditation

Petite méditation pour les journées où on ne sert à rien

Je sais, je sais.

C’est moche dit comme ça, mais ça arrive. Vous savez, les journées où on tourne en rond, où on n’arrive pas à se concentrer, où on se dit que peut-être on a faim. Ou qu’on est fatiguées. Ou qu’on a envie de lire. Ou qu’on devrait aller marcher. Écouter de la musique. Cuisiner.

Et que rien ne fonctionne. La prochaine fois, essayez cette petite méditation, rien que pour voir. Vous n’avez rien à perdre!

Installez-vous confortablement (en pyjama de préférence!). Lancez une belle musique douce, fermez les lumières, allumez même une ou deux chandelles si le coeur vous en dit.

Et inspirez profondément.

Cette méditation va s’intéresser seulement à ici, à maintenant.

méditation

À chaque inspiration, prenez conscience de ce qui se passe autour de vous. L’air, le contact avec le tissu, la pression, la chaleur, les parfums, les sons. Si votre esprit dérive, ramenez-le tranquillement à ce que vous ressentez physiquement dans le présent.

À chaque expiration, faites le vide complètement. Dans votre tête, dans tout ce que vous avez accumuler, dans tout ce qui vous revient à l’esprit. Faites le ménage, et profiter du geste d’expirer pour vraiment relâcher toutes les tensions qui s’agrippent, toutes les pensées qui vous dérangent, tous les détails qui vous agressent.

À votre rythme, sans ne rien forcer, continuer à inspirer et à expirer doucement, en suivant le rythme. On inspire – on constate. On expire, on efface.

Doucement, lorsque votre tête et votre corps se sentiront un peu mieux, vous pouvez recommencer à respirer normalement, à reprendre conscience de l’endroit où vous vous trouvez, et à simplement recommencer là où vous étiez rendues dans votre journée.

Habituellement, ce genre de méditation peut facilement durer un bon 15 minutes. Profitez-en pour relaxer bien comme il faut, plutôt que de recommencer à tourner en rond 😉

Écrit par

Catherine avait besoin d'une pause. Entre sa propre entreprise, sa vie mouvementée et ses 1001 projets, elle rêvait d'un espace où relaxer, où trouver l'équilibre, où se ressourcer. hiphiphip est donc devenu naturellement son petit oasis de mieux-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *