Bouger Hip | Hop

3 façons de bouger pour changer le stress de place

On dit souvent que le meilleur moyen d’alléger son coeur et de chasser le stress, c’est de bouger. D’aller se dégourdir les jambes, de prendre l’air, d’activer sa respiration et de suer un peu, pas mal. Pour la prochaine fois où vous sentirez que l’angoisse est sur le point d’avoir le meilleur de vous, j’ai pensé vous proposer un trio d’options pour relancer les endorphines et calmer les poussées de panique de prendre trop de place.

Marcher, extra paysage

La nature a un effet bénéfique et thérapeutique si énorme qu’on serait bien nounounes de ne pas en profiter. Que ce soit entourée d’arbres, en montagne, en bord d’un cours d’eau ou simplement dans le plus beau parc de votre quartier, faire le vide dans un environnement avec un paysage aussi naturel que sain vous fera le plus grand bien. Ici, on ne se gêne pas pour prendre de grandes respirations, pour oublier toute technologie hors de portée, et pour se laisser guider par les sons, les parfums et les détails qui nous entourent le temps qu’il faut.

En douceur

Aussi étonnant que cela puisse paraître, prendre le temps de bouger au ralenti aide à calmer les nerfs. On met l’accent sur des mouvements qui sont lents, qui sont presque forçants tellement on y accorde du temps et de la concentration. Le yoga, le pilates, le stretching sont tous d’excellents exemples pour bouger avec conscience et pour allonger la période qu’on accorde à chaque posture. Personne ne se presse, personne n’essaie de brusquer son corps et les mouvements pour finir l’entraînement plus vite : l’important, c’est de prendre son temps, et d’en profiter pour n’avoir d’attention et d’intérêt que pour les enchaînements qu’on exagère, de la respiration aux étirements.

Les intervalles

Totalement l’inverse de ce que je suggère au-dessus, mais oh combien efficace aussi! Si vraiment la simple idée de ralentir vous ajoute une couche supplémentaire de pression sur les épaules, c’est le moment de suer et de donner tout ce que vous avez. J’apprécie particulièrement les entraînements à intervalles qui forcent à nous pousser à bout sur une durée brève de temps, avant de reprendre des forces sur l’entre-deux. Jogging, hiit, cardio, boxe : les choix sont nombreux pour passer de stressée à essoufflée et il suffit de donner son 110% à sa prochaine séance pour voir à quel point l’épuisement post-training fait du bien lorsqu’on s’y investis pour vrai.

Bouger pour déstresser, vous avez déjà essayé? Partagez-nous vos trucs dans les commentaires!

Écrit par

Catherine avait besoin d'une pause. Entre sa propre entreprise, sa vie mouvementée et ses 1001 projets, elle rêvait d'un espace où relaxer, où trouver l'équilibre, où se ressourcer. hiphiphip est donc devenu naturellement son petit oasis de mieux-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *